Alligator Indian - Football

Alligator Indian - FootballSi notre football porte l'absurde nom de «soccer» au pays d'Hulk Hogan, la pop, quant à elle, demeure belle et bien universelle. Alligator Indian, derniers rejetons du label Bleeding Gold, en assure la preuve par six.

 

Quelque part entre garage gentillet, punk acidulé, hypnose mélodique et ballades vintages, Alligator Indian trouve un rythme de croisière qui, s'il paraît décousu, vaut le coup d'être suivi. Certes un peu foutraque mais toujours intéressante et percutante, la musique de ces reptiles d'Asheville (Caroline du Nord) concentre un véritable talent brut. Dans cette virée en milieu sauvage, des paysages familiers nous reviennent; et si Alligator Indian était simplement parvenu à réunir de manières improbable et impeccable la rebellion de Dum Dum Girls, le magnétisme de Neon Indian et la délicatesse de She & Him ?

 

Une chose est certaine, dès les premiers «buzz» de l'entêtant Honey Eye Bee Leave Ewe, il apparaît évident qu'Alligator Indian et son Football nouveau en méritent justement un bon gros.

 

[2011 - Bleeding Gold]